Category: Composteur de jardin

Composteur de jardin : Guide d’achat et comparatif des meilleurs

Vous gaspillez beaucoup d’argent en terreau et en engrais pour vos plantes et votre potager ? Alors vous avez forcément besoin d’un bon composteur de jardin. Il vous permettra de recycler vos déchets et d’obtenir un compost riche à additionner à votre terre. Bien sûr, il y a du bon et du moins bon sur le marché, voici donc notre comparatif des meilleurs composteurs de jardin. On vous explique comment bien choisir, et comment préparer un compost parfait.

Comparatif : Les meilleurs composteurs de jardin

  • Deuba Composteur

    €€€
    composteur jardin pas cher

    • Type : Classique
    • Capacité : 380 L
    • Dimensions : 72 x 72 x 83 cm
    • Points forts : Pas cher, robuste, pratique

  • UPP Tonneau

    €€€
    UPP Tonneau composteur rotatif test

    • Type :Tournant
    • Capacité : 140 L
    • Dimensions : 63 × 60 × 74 cm
    • Points forts : Simple d’utilisation, très solide

  • Neudorff 775

    €€€€€
    neudorff 755 test avis

    • Type : Classique
    • Capacité : 140 L
    • Dimensions : 82 x 82 x 115 cm
    • Points forts : Robuste, double parois, thermorégulé


Test . Avis des meilleurs Composteurs de jardin

Deuba Composteur de jardin : Le meilleur rapport qualité/prix

composteur jardin pas cherSi vous êtes à la recherche d’un composteur de jardin pas cher, robuste et performant, alors vous êtes très certainement au bon endroit. La qualité de fabrication est remarquable, et on apprécie son côté évolutif. Dans le temps, si nécessaire, on pourra ajouter un autre composteur qui viendra se fixer au premier. Le montage est un peu laborieux, mais c’est vraiment le seul défaut de bac à compost.

Il est disponible en plusieurs tailles, de 400 à 1600 litres, et le prix est toujours canon. L’utilisation est agréable, il n’est pas trop haut avec une belle ouverture, pour vider facilement nos sacs de feuilles ou de gazon à l’intérieur. Il y a de nombreuses aérations pour gérer au mieux l’humidité du compost et une trappe basse assez large pour récupérer facilement le compost à maturité.

Difficile de trouver des défauts à ce composteur, et il rencontre un énorme succès sur les sites de vente en ligne. Ce composteur de jardin Deuba va réellement à l’essentiel, et c’est pourquoi il séduit autant d’utilisateurs. Je le conseille à tous ceux qui n’ont pas un budget énorme pour l’achat de cet accessoire.

Composteur de jardin Deuba

Un composteur pas cher et ergonomique

UPP Tonneau Composteur Rotatif : Le top du composteur tournant

UPP Tonneau composteur rotatif testSi vous avez un petit jardin, alors vous n’avez pas besoin d’un gros composteur. Dans ce cas, autant en choisir un aussi pratique que possible. Le composteur UPP Tonneau Rotatif est un modèle qui rencontre un énorme succès aux États-Unis et au Canada, et qui arrive donc tout naturellement en Europe. Il propose une capacité de 140 litres, idéale pour un jardin entre 100 et 400 m².

C’est un composteur tournant, qui repose su un cadre en acier. Son utilisation est très simple, on place nos déchets organiques à l’intérieur, au lieu de remuer de temps en temps comme on le fait avec un composteur traditionnel, il suffit de le faire tourner sur lui-même pour bien mélanger et aérer la matière. C’est vraiment pratique et simple d’utilisation.

Ce modèle Yimby doit également son succès à sa qualité de fabrication. C’est un accessoire de jardin durable, qu’on va conserver pendant de nombreuses années. Le plastique utilisé est très robuste, résistant aux intempéries. Le prix me semble tout à fait raisonnable pour un outil de jardin de cette qualité. C’est le composteur tournant parfait !

UPP Tonneau Composteur Rotatif

Parfait pour un petit jardin !

Neudorff 775 : Le top du top !

neudorff 755 test avisSi vous cherchez ce qui se fait de mieux, que vous souhaitez un composteur robuste et durable, capable d’accélérer le processus de décomposition des matières organiques, alors c’est vers ce Neudorff 775 que vous devez vous tourner. Son assemblage ne prend que quelques minutes, et la qualité de fabrication est vraiment au-dessus de la moyenne.

Les doubles parois assurent une solidité et une durabilité bien au-dessus de la moyenne, tout en permettant une bonne isolation du compost. Ce système assure une thermorégulation qui offre les meilleures conditions possible à une décomposition efficace, quelle que soit la température extérieure. L’utilisation est pratique, il y a une ouverture assez grande et une trappe basse pour récupérer facilement notre compost.

Ce composteur de 530 litres est vraiment parfait pour les moyens et grands jardins. Il vous permet de réaliser un compost d’excellente qualité et de gérer facilement l’humidité de ce dernier. Vos plantes et votre potager vous remercieront. Alors oui, le prix est un peu élevé, mais c’est vraiment du super matos. On ne peut pas regretter cet achat !

Neudorff 775

L'un des meilleurs composteurs de jardin

Comment bien choisir son composteur de jardin ?

Le choix d’un composteur de jardin ne se fait évidemment pas au hasard. Certains critères sont importants et doivent être étudiés, afin de choisir le modèle le mieux adapté à votre jardin et à vos besoins. Voici donc quelques conseils pour vous aider à faire le bon choix.

La taille du composteur

Choisir la bonne capacité pour son composteur n’est pas aussi simple que ce que certains fabricants veulent nous faire croire. En effet, on peut souvent lire qu’il faut compter environ 100 litres pour 100 m² de jardin. En réalité, tout dépend du nombre de plantes et d’arbustes que vous avez sur votre terrain, ou encore de la taille de votre potager.

Certains auront donc besoin uniquement d’un composteur de 150 litres pour 400 m² de terrain, alors que d’autres auront besoin de 500 litres pour la même surface. Évidemment, si vous avez beaucoup de gazon à tondre et des haies tout autour de votre propriété, alors il vous faudra un composteur de grande taille.

Si vous ne savez pas trop, alors commencez par un composteur de taille moyenne, et vous pourrez en acheter un second si vraiment c’est nécessaire. Dans tous les cas, c’est souvent plus simple de manipuler plusieurs petits composteurs, qu’un unique gros modèle. En plus, on aura un roulement entre le compost trop jeune qui doit se décomposer et celui qui arrive à maturité.

Bien sûr, il faut aussi prendre en compte le nombre de personne dans la famille et les déchets organiques produits. Plus la famille est grande et plus le composteur risque de se remplir rapidement.

La qualité de fabrication

Le composteur de jardin passe ses journées et ses nuits dehors, il va devoir résister aux chaleurs de l’été et aux rayons UV, tout en bravant le froid de l’hiver ou les pluies de l’automne et du printemps. Bref, il doit être aussi résistant que possible. Évidemment, on ne peut pas connaître la résistance d’un produit tant qu’on ne l’a pas sous la main, et tant qu’il n’est pas en place depuis plusieurs semaines.

Voilà pourquoi je ne propose que des valeurs sûres sur mon comparatif. Tous les composteurs ci-dessus sont sur le marché depuis plusieurs années et on connaît leur résistance aux chocs ou aux intempéries. Bien sûr, certains sont plus robustes que d’autres. Il n’y a pas de secret, plus on monte en gamme, et plus les composteurs sont solides.

La facilité d’utilisation

La hauteur du composteur peut être un critère de choix. En effet, si vous êtes assez petit, il est probablement préférable de ne pas avoir un composteur trop haut, notamment si vous avez souvent des sacs de gazon assez lourd à verser à l’intérieur. Au-delà de 1 m de haut, il y aura toujours un petit effort supplémentaire à faire.

Le couvercle doit s’ouvrir et se fermer facilement, tout en n’étant pas accessibles aux animaux. En effet, les chats ou même les poules peuvent avoir envie de venir picorer à l’intérieur, ou de faire leurs besoins, et il faut donc que le composteur soit toujours correctement fermé.

Les aérations doivent être nombreuses, afin de pouvoir gérer l’humidité de notre compost efficacement. Si le compost est trop humide, alors le compost ne se forme pas correctement. À l’inverse, s’il est trop sec, la décomposition se stoppe totalement. Il doit donc être toujours un peu humide, mais pas trop, un peu comme une éponge qu’on vient d’essorer.

Enfin, une trappe de sortie du compost doit être facilement accessible. Il faut pouvoir récupérer le compost sans effort. Pour les modèles normaux, la trappe est tout en bas, afin de récupérer le compost mature, sans toucher aux matières organiques ajoutées récemment.

neudorff 755 pas cher

Composteur classique VS composteur tournant

Le composteur classique est généralement plus grand. On fera forcément ce choix pour un moyen ou un grand jardin. Il offre une contenance d’au moins 300 litres, et on pourra aller jusqu’à 2000 litres pour les modèles les plus grands.

Le composteur tournant est plus compact, parfait pour les petits jardins, car il est plus pratique. Ici, il ne sera pas nécessaire de remuer notre compost à l’aide d’une fourche ou d’un mélangeur à compost. Il suffit simplement de le faire tourner sur lui-même de temps en temps, ce qui va mélanger la matière tout en aérant le compost. Ainsi, la décomposition sera plus rapide.

Où placer son composteur de jardin ?

Comme son nom l’indique, le composteur de jardin se trouve forcément dans le jardin… Il y a plusieurs possibilités pour son emplacement. Certains veulent le voir le moins possible, et ils le cachent alors à l’autre bout du jardin. C’est peut-être plus esthétique, mais en hiver, on aura souvent moins envie de sortir pour jeter les matières organiques de la cuisine ou de la maison, à l’intérieur de notre composteur. D’autres le placent donc à proximité de la cuisine.

Si vous avez du gazon à tondre régulièrement, vous devez pouvoir accéder facilement au composteur pour vider le panier de la tondeuse à l’intérieur. Si un composteur en bois, sans couvercle, se place généralement à l’ombre, le composteur de jardin en plastique peut rester au soleil. Cela permet à ce dernier de créer de la chaleur à l’intérieur, et ainsi d’accélérer la décomposition des matières.

Finalement, on peut donc placer notre composteur là où il sera le plus pratique d’accès. Attention tout de même à ne pas le laisser en dessous d’une fenêtre ou sous le nez de vos voisins. Quelques odeurs peuvent s’échapper parfois, et on peut vite être dérangé par sa vue. Il existe cela dit des manières de cacher votre composteur pour le rendre plus esthétique.

Comment préparer son compost ?

Pour préparer un compost, il y a plusieurs étapes à respecter. La première des choses est de savoir quoi mettre ou ne pas mettre à l’intérieur de notre composteur. Ensuite, il faudra suivre quelques règles simples pour s’assurer de la décomposition rapide des matières.

La première chose à savoir, c’est que le compost est relativement long à se former. Selon la méthode utilisée, vous devrez attendre entre 6 et 18 mois pour obtenir un compost mature et prêt à être utilisé.

Que mettre dans le composteur ?

Afin de réaliser votre compost, vous allez utiliser des déchets organiques compostables. Ils proviennent essentiellement de votre cuisine et de votre jardin, mais certains déchets de maison peuvent être eux aussi compostés. Voici donc une liste non-exhaustive des déchets provenant de votre tri-sélectif.

Les déchets du jardin

Vous avez besoin d’un composteur conséquent, essentiellement pour recueillir les nombreux déchets de votre jardin. Vous allez pouvoir mettre tous les déchets issus de vos végétaux. Les feuilles sèches de vos arbres, les découpes de vos haies, et bien sûr le gazon fraîchement coupé. S’il y a des légumes pourris dans votre potager, ou des fruits qui sont tombés au sol et qui ne sont plus consommables, vous pouvez évidemment les mettre dans le composteur.

Il faudra simplement éviter de mettre les plantes pour éviter de faire un compost contaminé, qui serait alors néfaste pour l’ensemble de vos plantes et donc de votre jardin.

Les déchets de la cuisine

Ici, il faut faire un tri. Tout n’est pas compostable. Les restes de légumes ou de fruits, les épluchures, les fanes, la plupart des trognons, vont évidemment finir dans le composteur. Ce sera également le cas du marc de café et des filtres, des croûtes de fromage, du pain, des pâtes, du riz, mais également des gâteaux trop sec, des yaourts périmés (sans l’emballage), ou bien des coquilles d’œuf.

En revanche, on ne mettra pas les viandes ou les poissons. Ce sont en réalité des aliments qui pourraient enrichir le compost, mais ils vont dégager une odeur bien trop forte lors de la décomposition. C’est forcément désagréable, et ça attire les animaux aux alentours, qui vont vouloir fouiller dans le composteur.

On va également éviter de jeter l’huile de friture, ainsi que les coquillages. Tout le reste trouvera sa place dans le composteur de jardin, même les noyaux ou les trognons de choux bien durs, qui finiront progressivement par se désagréger.

Les déchets de maison

Au départ, on ne sait pas trop quoi mettre à l’intérieur de notre composteur. Sachez qu’il peut recevoir sans problème la plupart des papiers et carton de la maison. On va simplement ne pas jeter les cartons ou papiers colorés et glacés, ou encore les photos. Pour le reste, les cartons marrons, neutre, sont justement parfaits pour régulier l’humidité et apporter de la matière sèche.

Les copeaux de bois, ou la sciure qui ne finissent pas dans la cheminée, les mouchoirs en papier ou l’essuie-tout, trouveront leur place dans le composteur. Au final, vous ne jetterez à la poubelle que le plastique, le verre ou le métal. Attention, la litière du chat ou les excréments du chien ne doivent pas être ajoutés au composteur, toujours pour un souci d’odeur.

Bien sûr, les huiles de moteur et l’ensemble des produits de beauté, ne seront pas non plus adaptés pour rejoindre le compost, à l’exception des produits 100 bio évidemment. Au final, vos poubelles seront beaucoup moins remplies, jusqu’à 60 % de déchets en moins pour le tri sélectif. Avoir un composteur est clairement un geste écologique.

La préparation du compost

Il y a quelques règles à respecter pour réussir correctement votre compost et pour que la décomposition se déroule correctement et le plus rapidement possible. Voici tout ce qu’il faut savoir.

Le mélange

Il est primordial de bien varier les différentes matières afin que le processus de décomposition soit le plus efficace possible. Pour cela, on va mettre une couche de matière organique sèche (des feuilles mortes, de la paille, du carton, etc), suivie d’une couche de matière organique humide (gazon, épluchure, taille des haies, etc). Même si la couche ne fait que quelques centimètres, cela permet un bien meilleur mélange. Il faudra essayer de ne pas faire des couches de plus de 20 cm de déchets secs ou humides, et varier de l’un à l’autre.

Pendant deux mois, vous devez mélanger régulièrement, à raison de deux fois par semaine environ. Cela permet de démarrer le processus de décomposition plus efficacement. Par la suite, il suffira de mélanger une fois par mois environ pour bien redonner de l’air à la matière. Rien de très contraignant. Il existe d’ailleurs des mélangeurs à compost, pour vous faciliter le travail.

Une bonne aération

Votre composteur en plastique possède de nombreuses ouverture pour laisser respirer la matière. C’est indispensable pour évacuer une humidité trop importante. Si vraiment vous avez eu trop de matière humide, vous pouvez laisser le couvercle ouvert que l’évaporation de l’eau se fasse plus facilement.

Lors du mélange, on va également apporter de l’air, et une bonne oxygénation est indispensable à la prolifération des bactéries et des micro-organismes. C’est donc en remuant de temps en temps, et en ayant un composteur bien aéré, qu’on va gérer l’humidité de notre compost et lui permettre d’arriver rapidement à maturité.

Gérer l’humidité et le confort d’utilisation

Le compost doit être toujours un peu humide. La meilleure comparaison est celle d’une éponge pressée. Elle reste légèrement humide, mais n’est pas gorgée d’eau. Le compost doit être dans le même état. Quand le compost est sec, les micro-organismes et les bactéries meurent, et la décomposition s’arrête alors complètement.

À l’opposé, si l’humidité est trop grande, alors le compost va toujours manquer d’air, la décomposition sera alors beaucoup plus lente et des champignons nocifs peuvent se créer. On préfère un compost un peu trop sec, à un compost trop humide, ce sera plus facile à gérer.

En effet, si le compost est vraiment trop sec, il suffira d’ajouter de la matière organique humide. Si le compost est gorgée d’eau, seul la patience, le soleil et un ajout de matière sèche vont lui permettre de retrouver un équilibre. Ce sera cela dit plus long et plus compliqué.

Enfin, pour avoir un composteur qui ne sent jamais mauvais, conservez toujours un peu de matière organique sèche à proximité. Ainsi, lorsque vous ajouterez des déchets de cuisine, ou même du gazon humide, vous le recouvrez légèrement de matières sèches qui vont bloquer complètement les odeurs. C’est simple, et personne ne sera jamais dérangé par les mauvaises odeurs.

Ajouter un activateur à compost ?

Si vous souhaitez avoir un compost mature plus rapidement, alors vous pouvez ajouter un activateur à compost. Il peut faire gagner jusqu’à 1 an dans le meilleur des cas. Ainsi, en 6 mois, le compost sera prêt à être utilisé.

L’activateur est une matière qu’on ajoute à la matière organique, afin de booster les micro-organismes responsables de la décomposition des matières. On trouve deux types d’activateurs, ceux qu’on achète dans le commerce, et ceux qu’on trouve directement dans la nature.

Évidemment, vous ferez des économies en cherchant autour de vous. De très nombreuses plantes vont permettre d’activer la préparation du compost et de l’accélérer. C’est le cas de l’ortie, de la fougère ou bien de la consoude. Il suffit de les couper en petits morceaux et d’en ajouté environ à hauteur de 5 % de notre matière organique.

Dans le commerce, on trouve des engrais minéraux azotés, qui aident à créer les conditions optimales pour le développement des micro-organismes. Ils sont alors beaucoup plus nombreux et le compost se fait bien plus rapidement. C’est plus cher, mais c’est vraiment très efficace, et ça reste complètement naturel.

Comment savoir que le compost est prêt et comment l’utiliser ?

Un compost mûr ressemble finalement à de la terre, ou au terreau que vous trouvez dans les jardineries. Sa couleur est marron sombre, l’aspect est plutôt homogène et on ne reconnaît plus les matières organiques qui se sont décomposées. Si quelques déchets font de la résistance, comme quelques noyaux par exemple, alors on les retire, et on les ajoute à la matière organique fraîche pour un nouveau cycle.

Le compost a une odeur de sous bois, il sent donc plutôt bon pour ceux qui apprécie la nature. Il va être utilisé pour protéger et nourrir la terre aussi bien en hiver lors des gels, qu’en été pendant les sécheresses. Lorsqu’on le mélange à la terre, il la nourrit, tout en permettant de l’aérer. Elle sera alors plus facile à travailler.

Il sert d’engrais et va donc permettre à vos plantes et légumes de mieux pousser. Leur croissance sera stimulée et le sol restera toujours bien riche pour les années suivantes. Le lessivage par la pluie est nettement réduit grâce au compost. Ce dernier aide le sol à mieux conserver l’eau, ce que les plantes adorent.

Bref, faire son compost permet d’avoir un jardin plus sain, en meilleure santé, et des plantes et légumes plus beaux. C’est aussi simple que ça. Vous économisez en engrais et en terreau, et sur le long terme, ce sont des économies considérables pour un grand jardin.

Si vous avez un petit jardin, et besoin d’un bon compost, alors l’UPP Tonneau Composteur Rotatif est sûrement une très bonne solution. Compact, il ne prend pas ...

Vous cherchez un composteur de jardin pas cher, solide et pratique d’utilisation ? Alors vous êtes sûrement au bon endroit. Le composteur Deuba fait partie des ...

Vous avez un petit jardin et vous souhaitez faire facilement du compost de qualité ? Alors le composteur tournant Yimby Woodland Direct est probablement ...

Préparer son propre compost permet de réduire nos ordures ménagères, tout faisant des économies sur les engrais. C’est un accessoire indispensable pour prendre ...